kinderzimmer-1393211-616x0-1

Ce livre vient de paraître il y a peu, il n'est pas le premier de la rentrée littéraire que je lis, mais je crois que c'est le premier dont je vous parle, il faut que je prenne le temps de vous raconter les autres, mais chaque chose en son temps.

Parlons de celui-ci avant tout.

Je garde un souvenir très intense d'un livre que je lisais quand je devais avoir 10-12 ans, que j'ai même lu plusieurs fois, qui parlait de la seconde guerre mondial, d'une famille qui vivait au rythme des restrictions et des craintes des bombardements. Jusqu'au jour où la jeune héroïne Juliette, emprunte une porte dans son grenier qui va la faire voyager des dizaines d'années plus tard, elle va ainsi apprendre que sa famille a été déportée. Elle retourne dans le passé, et sauve sa famille.

Bref tout ça pour dire que depuis la lecture de ce livre, que j'ai lu 5 ou 6 fois il me semble, et rare sont les livres que je relis autant, j'ai une sensibilité particulière pour tout ce qui concerne la seconde guerre mondiale, et encore plus pour les romans, et celui-ci en fait partie, mais avant de vous dire ce que j'en ai pensé je vais vous raconter l'histoire.

L'histoire :

Suzanne Langlois, dit Mila, témoigne devant des élèves, de ce qu'elle a vécu dans le camp de concentration de Ravensbrück, dans lequel sont enfermés plus de quarante mille femmes

Elle replonge ainsi dans cet enfer, où elle a été déportée, et enceinte à son arrivée.

Les jours immuables, les réprimandes incessantes, les privations, l'enfer qu'elle a vécu.

Le doute, mais aussi l'espoir.

Et le plus beau jour de la vie d'une femme, va se transformer en combat quotidien.

Au milieu de l'horreur, un endroit la Kinderzimmer où survivent, ou pas, les nourrissons, nés entre ses barbelés.

 

Mon avis :

Un roman écrit d'une main de maître, une écriture aussi emprisonnante et angoissante que ce camp.

Ce roman est bouleversant, véritablement j'ai été très touchée par ces pages.

L'impossible au milieu de cet enfer.

L'indicible, l'indescriptible, habilement raconté, sans voyeurisme, mais avec beaucoup de justesse, et surtout de dureté.

Ce roman est sublime.

J'aurais pu décrocher, je l'ai lu dans un moment où j'aurais eu plus besoin de "divertissement" mais je n'ai pas pu le lâcher, remettre ma lecture à plus tard impossible.

Je ne pouvais pas m'écarter de Mila, même dans les pires moments.

Bref ce roman m'a énormément touché, et c'est pour ça que j'adore lire, pour ressentir ça.

Lire ce que sa famille n'a jamais voulu croire, comme le disait Primo Levi, l'horreur de ces lieux étaient tels, que personne ne l'avait cru.

 

Paru aux éditions Actes Sud.